P.A.R.A.D.I.S c’est quoi ?

 

Pépinières d’Activités et de Ressources Alternatives pour le Développement et l’Investissement Symbiotique.

Pour qui ?

Toutes les personnes désireuses de vivre autre chose… Pour construire un avenir possible. Des gens qui ne veulent plus ou qui ne peuvent plus trouver une place dans le système actuel et qui souhaitent en bâtir un autre

Pourquoi ?

Pour aménager des espaces basés sur la coopération, récupérer des terrains vacants ou en friche, des bâtiments vides ; ou en construire des nouveaux. Et préparer ensemble à la fois l’hébergement et l’activité.
Pour permettre aux personnes désireuses d’expérimenter un autre système de le faire sans risque financier.

Où ?

Partout ! De préférence en campagne, pour pouvoir assurer une certaine autonomie alimentaire. Mais c’est possible en ville.

Comment ?

En réunissant des gens désireux de porter un projet, découvrir un lieu où ce projet soit possible.
Mettre ces projets en réseaux, permettre de réunir des participations à un projet ou des interactions entre eux ou partie d’eux.
En créant un Fond d’Investissement Solidaire qui permettrait l’essaimage.

Quand ?

Tout de suite !

P.A.R.A.D.I.S c’est qui ?

Pierre Fosseprez est un écrivain et ancien agriculteur. Il a à coeur depuis de nombreuses années de participer à la création d’un monde nouveau emprunt d’Amour envers tout le vivant.

Le « Paradis », c’est d’abord une philosophie d’écolovie, ou une politique qui ne laisserait l’art de rendre possible ce qui est nécessaire, à personne d’autre qu’à soi-même.

La création d’un « Paradis » commence souvent par la création de jardins. Ces jardins permettent d’assurer une première autonomie alimentaire tout en affichant un acte politique et en nous ré appropriant nos racines à la Terre. Ces Jardins sont aussi, pour ceux qui y travaillent, une démarche de santé du corps et de l’esprit. De plus, ces jardins permettent la rencontre, apprendre à se connaître : le travail, quand il n’est plus une contrainte, est un outil privilégié de partage. Et, apprendre l’autre, c’est s’apprendre soi… Le « Paradis » permet de se prendre en main, plutôt que de s’en prendre aux autres.

Il met à disposition la ferme de planteloup, terrains et batis déjà en place, pour initier le projet P.A.R.A.D.I.S.